photos



  • Eglise des Ardillats – 69

    Discrétion, esthétique et efficacité assurées avec cette bouche de sol.

  • Eglise de Thuyets – 07

    Voici une habile façon de dissimuler une sortie de fumées en façade.

  • Eglise de Corravillers – 70

    Implantation à l’intérieur de l’église, sous la tribune, d’une chaufferie.

  • Eglise de Néoules – 83

    La souche de cheminée de la discrète chaufferie a été remarquablement bien dissimulée dans l’environnement.

  • Eglise de Coligny – 01

    Dans cette église Saint-Martin, inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, la cheminée a été dissimulée dans un faux contrefort.

  • Générateur d’air chaud

    Photo éclatée d’un générateur d’air chaud. Cet appareil permet la production et distribution d’air chaud.

  • Eglise de Duingt – 74

    Cet appentis, venu remplacer une disgracieuse construction, a été remarquablement intégré dans le style et l’architecture existants.

  • Eglise de Blyes – 01

    Par souci esthétique, la chaufferie a été enterrée. On ne distingue alors qu’une trappe d’accès et un petit massif « ventilations ».

  • Eglise d’Yvoire – 74

    Dans ce village médiéval fortifié, classé comme l’un des plus beaux village de France, l’implantation d’une chaufferie devait être discrète. La transformation d’un garage communal près de l’église a permis de réussir ce défi.

  • Eglise de la Ferté-Vidame – 28

    Dans cette église classée Monument Historique, un petit appentis existant a subi quelques discrètes modifications pour devenir une chaufferie.

  • Eglise de Boult – 70

    Grâce au jeu d’une assise amovible, cette bouche a pu être dissimulée sous un banc.

  • Eglise de Ceyrat – 63

    L’unique bouche de soufflage et l’unique bouche de reprise sont ici réunies l’une à côté de l’autre. La disposition peut paraître surprenante, mais la température dans l’église est bien obtenue de façon extrêmement homogène en tous points.

  • Eglise de Cournon d’Auvergne – 63

    La bouche de soufflage (partie supérieure semi-circulaire) est ici murale, et réunie avec la bouche de reprise (allège h=100cm en partie inférieure).